Maniema : un mort et des blessés dans des accrochages entre la police et des jeunes pro-Musafiri à Kindu

Un garçon de moins de 18 ans tué et plusieurs personnes blessées lors des accrochages entre des jeunes pro-Musafiri et la police à Kindu, chef-lieu de la province du Maniema.

Ces événements ont eu lieu en marge de l’ouverture de la session extraordinaire à l’Assemblée provinciale du Maniema, pour entre autre examiner la motion de défiance contre le gouverneur Auguy Musafiri.

Des jeunes pro-Musafiri ont tenté d’empêcher les députés provinciaux d’accéder à l’hemicycle pour sièger et procéder à l’ouverture de la session extraordinaire.

Pour disperser ces jeunes en colère, les éléments de la police ont fait usage des gaz lacrymogènes et tiré des balles réelles en l’air. À cet effet, des manifestants ont été blessés et l’un d’eux à succombé à ses blessures.

Malgré cette manifestation de colère, la session extraordinaire à l’Assemblée provinciale du Maniema a été ouverte et 13 élus y ont pris part.

En réaction, le gouverneur Auguy Musafiri a, à travers un message parvenu à Actu30.cd, condamné le meurtre de ce manifestant.

« Je condamne les actes de barbarie et l’usage des balles réelles par certains éléments de la police qui ont occasionné le décès d’un jeune garçon de Lombolombo. J’appelle toute la population au calme. La démarche des députés est un exercice purement démocratique et légal », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, le Conseil provincial de sécurité qui s’est réuni le même samedi à Kindu, a promis que les policiers qui ont ouvert le feu lors de ces échauffourées seront « identifiés et arrêtés ».

Prince Mwembo/Kindu