Taux de change : Ce qui se passe sur le marché de Kinshasa, c’est du « banditisme économique » (Al Kitenge/analyste)

Dans un entretien accordé à Actu30.cd ce lundi 3 août 2020, Al Kitenge, analyste et expert économique, a affirmé que la situation observée sur le marché du taux de change de Kinshasa est la deuxième vague des spéculations.

« Ce qui s’est passé pendant le week-end est consécutif à ce qui s’est passé durant les 3 dernières semaines. Il y a eu de la spéculation qui a fait voler le taux de change de 1700FC jusqu’à 2100FC contre 1 dollars. Nous sommes victimes d’une deuxième vague de spéculation à la baisse et ceci ne correspond absolument à rien du tout parce que les prix des biens et services ne sont pas affectés par ce mouvement. Ce qui se passe sur le marché de change aujourd’hui, c’est du banditisme économique de premier plan », a-t-il dit.

Pour juguler cette problématique, cet expert économique a suggéré une réponse à deux niveaux.

« Le premier niveau, c’est le ministère de l’économie qui doit être en mesure d’identifier les différents acteurs et le deuxième niveau, c’est l’Agence Nationale de Renseignements et la police, dans leur section de lutte contre le crime économique, on doit être en mesure d’identifier qui fait ce genre des choses. Notre économie est à 90% dans l’informel et c’est là qu’il faut aller chercher les différents auteurs et là, il faut savoir qui sont les auteurs », a ajouté Al Kitenge.

Selon lui, la situation actuelle est passagère et le taux de change pourrait se situer entre 1700FC ou 1800FC contre 1$.

« Le taux de change reviendra à mon avis entre 1700Fc et 1800FC. Il nous faut réduire sensiblement la liste des biens que l’on importe mais que nous pouvons produire localement. Il faut aussi investir de manière intensive dans la production locale et indiquer la population à consommer ce que nous produisons. Nous devons aussi exporter d’avantage », a-t-il souligné.

Entre-temps, une baisse du taux de change est observée sur le marché parallèle de la ville de Kinshasa. Un dollar américain se négocie entre 1500, 1600 et 1700 francs congolais.

Rachel Kitsita