Nord-Kivu : Le président de l’Assemblée provinciale appelle à des sanctions contre les officiers de l’armée qui font des affaires aux frontières

Lors de l’ouverture de la session de septembre à l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu mercredi 30 septembre 2020, le président de cette institution a, dans son discours, fustigé le comportement de certains officiers militaires affectés dans les zones opérationnelles, qui se livrent à des affaires au niveau des postes frontaliers, dans les carrés miniers et les concessions foncières au Nord-Kivu.

Selon Robert Seninga, cela accentue la précarité de la situation sécuritaire caractérisée par des tueries, enlèvements, pillages, incendies des maisons et déplacements massifs des populations.

Le président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu a, à cet effet, appelé à des sanctions exemplaires à l’endroit de ces officiers affairistes au sein de l’armée congolaise.

« C’est ici l’occasion de se demander si réellement les officiers militaires affectés dans les différentes zones opérationnelles sont tous animés du patriotisme quand on apprend que certains d’entre eux cèdent à la complaisance, préférant se livrer à l’affairisme aux postes frontaliers de Kasindi, Bunagana, Ishasha ; dans les carrés miniers et les concessions foncières (fermes). Au vu de ce tableau sombre, les auteurs de ce genre d’actes devraient subir la rigueur de la loi pour éviter qu’ils continuent à démotiver nos combattants », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, le président de l’organe délibérant du Nord-Kivu a plaidé pour l’intensification des opérations militaires dans toutes les zones à problèmes. Il a également demandé au gouvernement de la République de doter les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) des moyens matériels, logistiques et financiers proportionnels aux défis sécuritaires du moment.

Fidèle Kitsa