Insécurité au Sud-Kivu : 26 morts et 95 cas d’enlèvements recensés en mars (rapport SAJECEK)

img 20210406 wa0008

Au total, 26 morts, 32 attaques des maisons par des bandits armés, 9 véhicules braqués, 95 cas d’enlèvement et 8 cas de justice populaire ont été enregistrés au cours du mois de mars 2021 dans la province du Sud-Kivu.

C’est ce que révèle le rapport de la Synergie des Associations des Jeunes pour l’Éducation Civique Électorale et la promotion des droits de l’homme au Sud-Kivu (SAJECEK), publié lundi 05 avril 2021.

Dans ce rapport consulté par Actu30.cd, SAJECEK indique que contrairement au mois de février où 29 personnes ont été tuées, le mois de mars a connu une baisse avec 26 cas.

Par ailleurs, cette synergie signale que pour des attaques des maisons, une légère diminution a été constatée par rapport au mois de mars passé au cours duquel 32 cas ont été recensés contre 49 signalés en février.

SAJECEK révèle également que la justice populaire bien qu’étant une autre forme de criminalité, reste un moyen auquel la population du Sud-Kivu recours pour lutter contre l’insécurité. 8 cas de justice populaire ont été répertoriés en mars contre 10 au mois de février dernier, rapporte-t-elle.

En outre, SAJECEK renseigne que 95 personnes ont été enlevées au mois de mars dernier. C’est « un record que la province du Sud-Kivu n’a jamais connu », selon cette structure.

Face à cela, SAJECEK se demande si la province du Sud-Kivu fera-t-elle un mois sans que des cas de tueries ne soient enregistrés.

Joseph Mwema/Sud-Kivu