• afriland banniere

Ituri : Sama Lukonde a présidé le Conseil provincial de sécurité sur l’état de siège

Le premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, est arrivé, mercredi 21 septembre 2022, à Bunia, en Ituri, pour sa troisième tournée de suivi et d’évaluation de l’état de siège dans l’Est de la RDC.
 

Le chef du gouvernement a entamé cette tournée dans l’objectif d’assurer un suivi permanent de l’état de siège et pour évaluer les acquis et les défis sécuritaires dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.


Dans la ville de Bunia, Jean-Michel Sama Lukonde, accueilli par le gouverneur militaire Jonny Luboya N’Kashama, est accompagné d’une délégation composée de ministres de la Défense, du Budget, de la Justice, de l’Industrie, des Affaires humanitaires, de l’Agriculture, du vice-ministre de l’Interieur, des députés nationaux et sénateurs de deux provinces sous état de siège, des membres de la Commission Défense et sécurité de l’Assemblée nationale, du chef d’état-major des FARDC, de l’inspecteur général de la Police nationale congolaise (PNC), du commissaire général de la PNC, et du coordonateur national du Programme désarmement, démobilisation, relèvement communautaire et réinsertion (DDRC-S).

 » (…) Nous avons déjà été ici en visite d’évaluation de l’évolution sécuritaire de la province. La différence est que cette fois-ci, nous avons voulu commencer par l’Ituri. Nous sommes très content de l’accueil qui nous été réservé ici à Bunia. Nous sommes venus avec une forte délégation, parce que nous faisons cette évaluation avec l’accompagnement de l’Assemblée nationale et du Sénat. Nous sommes venus aussi avec tous les services connexes, qui nous accompagnent dans le cadre de ces opérations », a déclaré le chef du gouvernement.

Après son arrivée, le chef du gouvernement a présidé la réunion du Conseil de sécurité provincial centré sur l’état de siège et les questions sécuritaires de cette province.

Dans le même d’ordre d’idées, cette nouvelle tournée est aussi pour le réarmement moral des Forces armées de la RDC qui ont juré de défendre l’intégralité du territoire national alors que quelques contrées de la partie Est restent occupées notamment par le M23 soutenu par le Rwanda.

Notons qu’après Bunia, le premier ministre se rendra à Goma, ce jeudi 22 septembre, pour le même exercice, c’est-à-dire un suivi-évaluation de l’état de siège susceptible de l’aider à la prise de bonnes décisions par rapport aux défis sécuritaires. 

Pour rappel, l’état de siège a été décrété le 6 mai 2021 en Ituri et au Nord-Kivu par le chef de l’État et a permis aux FARDC de détruire les principaux quartiers généraux des forces négatives en activité criminelle dans la région.

Jean-Ruphin Kubeloso

À la une

Également sur Actu 30