• afriland banniere

RDC : Les mandataires en mines renforcés en capacités intellectuelles et professionnelles

Le Corps des mandataires en mines et carrières (CMMC) a organisé, le mardi 22 novembre 2022, son premier colloque de renforcement des capacités intellectuelles et professionnelles.

Cette journée s’est déroulée autour de deux thèmes phares : « Les mandataires en mines et carrières à l’épreuve de la pratique » et « les 4 ans du nouveau Code minier : faut-il le réviser ? ».

Ce colloque a connu plusieurs interventions notamment celles du ministre de l’Aménagement du territoire, Guy Loando, qui a exposé sur le sous-thème : « Les mandataires en mines et carrières face au marché minier », et maître Dorothée Madiya, présidente du Conseil des sages de cette ASBL, qui a centré son message sur : « L’évolution de l’administration minière et ses conséquences économiques« .

Le secrétaire exécutif de cette ASBL, Me Constant Mutamba, a fait savoir que cette activité qui a rassemblé les experts de l’administration minière, a pour objectif notamment le « renforcement des capacités intellectuelles et professionnelles des mandataires en mines et carrières en RDC ».

« Ce colloque se veut également un cadre du renforcement des liens entre les différents experts, la consolidation et le renforcement de l’interaction permanente entre le CMMC et l’administration des mines », a-t-il déclaré.

Pour sa part, Me Guy Loando a, de son côté, soutenu qu’en « RDC, le droit minier et de carrière est très bien organisé avec des innovations qui permettent à l’administration minière d’interagir soit avec le titulaire de droit minier, soit avec le CMMC »

« Je suis convaincu qu’il y aura de belles recommandations qui en sortiront non seulement pour le gouvernement mais aussi pour le Parlement qui est appelé à légiférer », a déclaré Me Guy Loando.

Me Dorothée Madiya, présidente du Conseil des sages du CMMC, a fait savoir qu’après environ 8 mois de la sortie officielle de cette structure, ce colloque leur a donné l’opportunité d’imprégner leur rôle en tant qu’une organisation contributrice aux bonnes pratiques de gestion et d’exploitation des mines en RDC.

Lors de ce premier colloque, 4 aspirations ont été relevées pour le bon fonctionnement de cette ASBL.

  • Bâtir une plateforme professionnalisée qui rassemble tous les mandataires en mines et carrières en RDC ;
  • Construire un réseau solidaire et participatif de tous les membres ;
  • Lancer différents projets et initiatives fovorisant l’excellence de ce métier et ;
  • Renforcer les partenariats avec les institutions nationales et locales dans l’exercice de cette profession. D’où, la nécessité d’ouvrir le Corps pour les institutions internationales du domaine des mines.

Rappelons que le CMMC a pour objectifs notamment de promouvoir et défendre les intérêts des professionnels du secteur auprès de l’administration des mines, de constituer un cadre d’échanges et de concertation entre les mandataires en mines et carrières de la RDC mais également de participer aux différentes rencontres minières.

James Mushiya

À la une

Également sur Actu 30