• afriland banniere

Sud-Kivu : Le gouverneur Théo Ngwabidje de nouveau destitué

Le gouverneur de la province du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje, a été de nouveau destitué, ce jeudi 24 novembre 2022, de ses fonctions.

C’était au cours d’une plénière délocalisée et organisée à l’hôtel Ruzizi, situé à Nguba, dans la ville de Bukavu, après que des tensions ont survenu, mercredi, au siège de l’hémicycle de l’organe délibérant de la province.

Des sources proches de l’organe délibérant renseignent que 27 députés provinciaux sur 48 que compte l’Assemblée provinciale, ont voté pour la motion de censure contre le gouvernement provincial.

Le vote de cette dernière a été effectuée en l’absence du chef de l’exécutif provincial, Théo Ngwabidje. Dans une lettre adressée au président de l’Assemblée provinciale, le gouverneur a précisé qu’il ne pourra pas répondre à l’invitation du fait que la motion lui a été transmise par un membre du bureau visé par une pétition.

Signalons que peu avant cela, les députés provinciaux du Sud-Kivu ont examiné les pétitions contre les 4 membres du bureau. À cet effet, les élus ont rejeté ces pétitions.

« Après nous avoir entendu par rapport à la pétition adressée contre nous, nos collègues députés ont à l’unanimité rejeté cette dernière. Ainsi donc, noud continuons avec notre tâche de rapporteur de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu », écrit sur son twitter Jacques Amani Kamanda, rapporteu du bureau.

Par ailleurs, le gouvernement provincial, à travers un communiqué signé par son porte-parole, Jérémie Basimane, juge « de rébellion » et de « complicité d’atteinte à la sûreté de l’Etat », le comportement des élus provinciaux.

Entre-temps, dans un télégramme, le vice-premier ministre de l’Intérieur, Daniel Aselo, a interdit tout plan politique de manière à troubler l’ordre public au Sud-Kivu.

Joseph Mwema/Bukavu

À la une

Également sur Actu 30