La France sollicite le soutien de la RDC dans la mise en place de la coalition mondiale pour la préservation de la nature et des peuples

Le ministre de l’environnement et du développement durable, Claude Nyamugabo, s’est entretenu, mercredi 29 septembre 2020 à Kinshasa, avec l’ambassadeur de la France en République Démocratique du Congo, François Pujolas.

Selon un communiqué de la diplomatie française, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en place de la Coalition de la Haute Ambition pour la Nature et les Peuples, un regroupement des pays dont la France est à l’initiative avec le Costa Rica.

« L’objectif de cette coalition est de soutenir l’intégration d’une cible visant à protéger au moins 30% la planète (terre et mer) d’ici 2030 dans le futur cadre stratégique mondial de la Convention sur la Diversité Biologique, qui sera adopté en 2021 lors de la COP15 de Kunming », rapporte ledit communiqué.

Et de poursuivre : « La coalition a également vocation à porter des messages d’ambition plus généraux lors des négociations tels que l’adoption d’un mécanisme de mise en œuvre et de transparence robuste, la mobilisation adéquate des ressources financières en faveur des mesures de conservation et de préservation, ainsi que la promotion du lien biodiversité-climat via la promotion des solutions fondées sur la nature ».

L’ambassadeur de France a fait savoir qu’il est question d’obtenir le soutien de la RDC à cette coalition « qui est aussi une initiative qui s’inscrit en cohérence avec celle sur la préservation des forêts tropicales, qui bénéficie du soutien de poids de la RDC et du président Tshisekedi ».

Les deux personnalités ont également fait le point sur l’avancement de la feuille de route sur le secteur forestier, conclue en décembre dernier entre le gouvernement congolais et l’Initiative pour la forêt d’Afrique centrale (CAFI), dont la France assurait alors la présidence.

Pénélope Kasita