Insécurité en RDC : La CENCO appelle au déplacement « urgent » de tous les officiers ayant évolué dans les rébellions à l’Est

img 20210408 wa0014

La Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) a, au cours de sa conférence de presse de ce jeudi 8 avril animée par son secrétaire général, l’Abbé Donatien Nshole, formulé plusieurs recommandations face à l’insécurité à l’Est du pays.

Parmi ces propositions adressées principalement au président de la République, les évêques de la CENCO notent l’urgence de déplacer de cette partie du pays, tous les officiers ayant évolué dans les rébellions.

« Il s’avère urgent et nécessaire de déplacer tous les officiers militaires ayant évolué dans les différentes rébellions ou groupes armés à l’Est du pays, et mettre à l’écart de la chaîne du commandement et de la logistique ceux qui seraient réputés agents-relais des armées étrangères », a déclaré l’Abbé Nshole dans la lecture du message du comité permanent de la CENCO.

Aussi, cette structure de l’église catholique indique que le plaidoyer soit fait pour une opération militaire de grande envergure à l’instar de la mission « ARTEMIS » menée en 2003 en Ituri par l’Union européenne sous l’autorité du Conseil de sécurité des Nations-Unies, selon la résolution 1484 du 30 mai 2003.

« Que diligence soit faite pour régulariser la paie de la solde des militaires, surtout celle des soldats de rangs et vérifier la meilleure utilisation des ressources allouées aux unités engagées dans les opérations, la maîtrise des effectifs et la bonne tenue de la logistique sur le théâtre des opérations. Détourner la solde et la ration des militaires au front est un acte criminel », ajoute ledit message.

En outre, elle insiste sur l’achèvement du processus de désarmement et démobilisation, ainsi que la mise en place d’un cadre de concertation pour la cohésion et la paix à l’Est, « Gouvernement-Monusco-Eglises).

La CENCO a notamment formulé ces recommandations, conformément à une mission pastorale qu’elle a menée avec l’Association des conférences épiscopales de l’Afrique Centrale (ACEAC), entre le 14 et 26 janvier 2021, dans les diocèses de Goma, Butembo-Beni et Bunia.

Corneille Lubaki