• afriland banniere

RDC : La Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi porte plainte contre la LUCHA/Goma pour « diffamation »

La Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi a traduit en justice le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA), section de Goma, dont un de ses activistes Espoir Ngalukiye pour « diffamation ».

La plainte a été déposée par Masirika Zihalirwa, un des conseils de la Fondation que dirige la première dame de la RD. Congo, le lundi 7 juin dernier, auprès de l’auditeur militaire supérieur du Nord-Kivu.

Dans ladite plainte consultée, ce mardi 8 juin, par Actu30.cd, cet avocat a indiqué que la LUCHA a posté un message sur Twitter en date du 4 juin dernier accusant les responsables de la dite Fondation à Goma de détournement des vivres destinés aux sinistrés de l’éruption du volcan Nyiragongo.

Me Masirika Zihalirwa a par ailleurs estimé que ces accusations sont imputées à sa cliente dans le but de l’exposer au mépris de la population congolaise en général et celle de Goma en particulier.

« Dans un communiqué publié sur son compte Twitter en date du 04 juin 2021, cette organisation affirme disposer des éléments attestant qu’une partie des 80 tonnes des vivres de la société DATCO à distribuer par la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi a été détournée par les responsables de cette fondation à Goma.», reprend-il dans sa plainte.

Et de poursuivre : « Ces accusations précises, méchamment et publiquement (en l’occurrence postées sur Twitter, un réseau social très suivi à travers la terre entière) imputées à ma cliente dont la dénomination est empruntée à la distinguée première dame Denise Nyakeru Tshisekedi dans le but de porter atteinte tant à l’honneur et qu’à la considération de cette dernière. Pire, l’exposer au mépris de la population congolaise dans son ensemble et plus particulièrement celui de la population meurtrie de Goma du fait des affres du volcan« .

Il a, de ce fait, sollicité l’ouverture d’une enquête « en vue de mettre hors d’état de nuire les auteurs de ce forfait et de les traduire devant l’autorité judiciaire compétente« .

C’est depuis le samedi 22 mai dernier que le volcan Nyiragongo était entré en éruption, occasionnant d’énormes dégâts matériels et des pertes en vies humaines. Plusieurs personnes ont fui cette catastrophe naturelle, et la FDNT était allée au chevet des déplacés en procédant à la distribution d’environ 160 tonnes de vivres et non vivres à l’Observatoire Volcanologique de Goma et aux sinistrés installés à Sake, Nyiragongo et Rutshuru.

Fidèle Kitsa depuis Goma

À la une

Également sur Actu 30