• ceni banner

IXes Jeux de la Francophonie : le gouvernement a mis en place un plan de sécurité qui prévoit des patrouilles et bouclages

Lors du briefing presse ce lundi 24 juillet 2023, soit 3 jours avant le début des jeux de la Francophonie à Kinshasa, le vice-premier ministre de l’intérieur et sécurité a affirmé qu’un plan de sécurité a été mis en place à l’occasion de cet événement.

Ce plan de sécurité, selon les explications du ministre Peter Kazadi, a été élaboré en collaboration avec les différents services de sécurité de la République démocratique du Congo.

Le membre du gouvernement Sama Lukonde a précisé qu’il y aura des patrouilles mixtes des forces armées de la RDC et de la police nationale congolaise. Il y aura des bouclages et des contrôles de routine dans certains coins de la capitale congolaise.

« Que tout le monde soit préparé pour ne pas dire qu’il s’agit des tracasseries« , a-t-il lâché.

Présent à cet échange avec la presse, le commissaire provincial de la police, Blaise Kilimbalimba, à qui la parole a été accordée, a invité la population à avoir confiance au plan de sécurité pour que tout se déroule de la meilleure de manière.

Pour une meilleure exécution, a-t-il noté, les éléments de la police ont débuté de simulation depuis ce lundi dans certaines parties de la capitale où notamment des arrêts ont été décalés pour éviter des embouteillages.

Le directeur national des jeux de la Francophonie, Isidore Kwandja, a rassuré que le contrôle sera méticuleux dans le site de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) où résident les athlètes.

Il a expliqué que des patrouilles seront assurées à l’extérieur de l’UNIKIN, alors qu’à l’intérieur le contrôle « intelligent » sera effectué par une société de sécurité privée.

Le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, a de son côté, sensibilisé davantage les kinoises et kinois à prendre massivement part à cet événement, dès la cérémonie d’ouverture qui, a-t-il fait comprendre, sera exceptionnelle.

Corneille Lubaki

À la une

Également sur Actu 30