Kinshasa : l’association des handicapés soumet ses difficultés au gouvernement

Préoccupés par les difficultés que les handicapés rencontrent, une délégation de la Fédération congolaise des personnes handicapées « FECOPHA », avec Martin Ekanda à sa tête, était allée voir le Premier ministre, le mercredi 02 mai. Selon  Calixte Shindani Kambakamba, vice-président de la FECOPHA, ils ont parlé avec Bruno Tshibala  de tous les instruments juridiques qui accordent des droits aux personnes handicapées en RDC, plus particulièrement de l’article 49 de la Constitution. La convention internationale relative aux droits des personnes handicapées, récemment ratifiée par le président Joseph Kabila, a aussi été en ligne de mire de leurs échanges.

« Nous avons aussi posé le problème de la décentralisation c’est-à-dire nos compatriotes vivant en provinces n’ont pas des structures d’encadrement, ce qui occasionne leur exode vers les centres urbains », a déclaré Calixte Shindani. D’après lui, leur association souhaite que les gouverneurs des provinces soient instruits dans la bonne gestion des ligues provinciales des handicapés de manière à ce que ces derniers soient bien encadrés. « Nous demandons que l’on puisse insérer dans la loi budgétaire des provinces une rubrique susceptible de financer des micros projets en faveur de nos compatriotes de l’arrière-pays », a-t-il demandé.

Par ailleurs, la FECOPHA a posé au Premier ministre le problème de leur siège qui, d’après les handicapés, ne reflète pas la réalité de la RDC. « Parfois nos collègues des pays voisins viennent nous rendre visite et nous nous trouvons parfois ridicules. Que le gouvernement puisse songer à mettre à notre disposition un siège digne », a-t-il indiqué. Au terme des échanges avec le Premier ministre, ils se sont convenus de mettre sur pied un comité de suivi constitué des membres de la Primature, ceux de la tutelle des handicapés et de certains organismes ayant en charge les problèmes des handicapés.

À la une

Également sur Actu 30

Actu30