RDC: SONAS : cette grève est considérée comme un mouvement insurrectionnel par les gens qui n'ont ni titre ni qualité, juste pour perturber l'ordre public (Intersyndicale de la Sonas)

L’intersyndicale de la Sonas a réagi concernant le mémorandum que « Syndicat RAS » a adressée au Chef de l’État pour informer de la l’organisation de grève.
Dans sa lettre introduite aussi à la Présidence de la République, l’intersyndicale souligne que cette grève des agents de la Sonas, qui réclament 50 mois d’arriérés, ne l’engage pas et encore moins la délégation syndicale de cette entreprise.
« la grève ainsi annoncée dans la lettre du syndicat Ras n’engage pas l’intersyndicale de la Sonas encore moins la délégation syndicale de cette entreprise. Il y’a donc lieu de la considérer comme un mouvement insurrectionnel par les gens qui n’ont ni titre ni qualité mais juste pour perturber l’ordre public », selon la lettre parvenue à actu30.
IMG 20190131 173433 975
En ce qui concerne les arriérés de salaire des agents de la Sonas, selon le président de l’intersyndicale de la Sonas, cette situation remonte à l’époque du Directeur Herman Mbonyo.
« il y’a lieu de souligner que la situation remonte à l’époque du Directeur Herman MBONYO LIHUMBA. Ce dernier a eu embaucher plus de quatre cent cinquante nouvelles unités sans tenir compte de la capacité financière de l’entreprise, accumulant de ce fait des arriérés de salaire importants. À ce jour, la situation salariale évolue positivement et ces arriérés sont payés de manière progressive suivant les recettes disponibles», a dit le président de l’intersyndicale de la Sonas.
En outre, cette structure a rappelé que les activités du Syndicat RAS ont été suspendues depuis 2012 par un arrêté du Ministère d’emploi. Donc, le Syndicat RAS ne peut engager aucune revendication au nom des agents de la Sonas, rapporte la lettre.
Winnie Imana.