Election des gouverneurs : Magloire Kabemba se révèle comme le candidat gouverneur capable de relancer la ville de Kinshasa

C’est au mars 2019 que l’Assemblée provinciale de Kinshasa va, sauf imprévu, élire le nouveau gouverneur de la ville. Place à présent au dépôt des candidatures.
Au nombre des candidats gouverneurs figure Magloire Kabemba, ancien ministre provincial de l’agriculture.
Ses proches le présente comme un « homme d’État qui maîtrise mieux que quiconque, la posologie, la topographie et même la situation de la ville de Kinshasa ».
Plusieurs exemple illustrent cette thèse, notamment le fait que Magloire Kabemba ait été au chevet de la ville, quand bien même que ce n’était pas lui qui donnait les dernières instructions.
Candidat gouverneur, Magloire Kabemba indique détenir un véritable programme pour le relancement de Kinshasa. Ce programme est dénommé « 24 projets décisifs pona Kinshasa ya Sika ». Il émane d’une étude méticuleuse sur la situation holistique de cette mégalopole.
« Les députés provinciaux de la ville de Kinshasa ont cette responsabilité de faire en sorte que ce projet, qui augure un avenir meilleur pour Kinshasa, puisse se réaliser avec les mains de maître de Magloire Kabemba, homme qui a de l’expérience et expertise avérées », a dit a actu30 un de ses conseillers.
Focus sur l’homme
Natif de Kinshasa, Magloire Kabemba Okandja est licencié en droit économique et social à l’Université de Kinshasa après des études humanitaires au collège Boboto. Puis, doctorant en Droit fiscal à l’Université Paris I Panthéon Sorbonne.
Au-delà d’être cadres dans plusieurs entreprises dont la Direction Générale des Impôts (DGI) et Directeur Général de la DGRK, Magloire Kabemba a chapeauté plusieurs ministères provinciaux le long de cette dernière décennie.
Il fut par exemple Ministre provincial d’agriculture et développement rural entre 2015 et 2017 et Ministre provincial d’affaires foncières de 2017 à ces jours.
De ce simple fait, il semble évident que celui-ci peut bien gérer la ville de Kinshasa et ce, surtout qu’il connait les joueurs (la population et toutes les autorités politiques et administratives), le jeu (la gestion de la capitale) et les enjeux (les différentes situations auxquelles passe la ville de Kinshasa)
Flore Mujinga