EPST : Le Secrétariat général suspend la mesure de désactivation des écoles fonctionnant avec des faux arrêtés

Dans une correspondance adressée à l’abbé coordonnateur national des écoles conventionnées catholiques, le secrétaire général à l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique (EPST) annonce la surséance de la désactivation des écoles fonctionnant avec faux arrêtés.

« (…) J’ai l’honneur de vous informer de la surséance de cette mesure en attendant les conclusions de travaux de la Commission ad hoc mise sur pied à cet effet. Cette commission aura à examiner, au cas par cas, la situation administrative de chacune de ces écoles. Seules, les écoles déclarées irrégulières à l’issue desdits travaux seront désactivées. », peut-on lire dans cette lettre signée le 16 avril 2021.

Pour ce faire, le secrétaire général à l’EPST demande au coordonnateur national des écoles conventionnées catholiques d’apporter au secrétariat général les réclamations des écoles concernées pour les transmettre à la Commission ad hoc.

Pour rappel, le ministère de l’EPST avait décelé plus de 1400 écoles fonctionnant en RDC de manière illicite. Dans ce lot, plus de 600 écoles conventionnées catholiques.
Lors de sa dernière déclaration, la Conférence Épiscopale nationale du Congo (CENCO) avait demandé de surseoir la désactivation de ces écoles au motif que les enquêtes menées n’avaient pas fournies des conclusions fiables.

Rachel Kitsita

À la une

Également sur Actu 30